Re-Création by LOBA : la photo comme complément à la danse pour se réparer

Re-Création by LOBA : la photo comme complément à la danse pour se réparer

Projet distributeur | Axe du projet : création artistique | Nature du projet : soutien à la mise en oeuvre d’un projet autour de la photo | Association Loba | Année 2021

CAPSULE PHOTO :
Re-Création by LOBA met l’art au service de la santé en aidant les femmes victimes de violences sexistes et sexuelles et en sensibilisant le grand public. Un nouveau projet autour de la photo voit le jour avec le soutien de Capsule d’Art. Comment, en complément de la danse comme thérapie, la photo permet de se reconstruire.

Depuis des années, LOBA s’engage à mettre l’art au service de la Cité et des enjeux de la société, transformant l’activisme en ​ARTivisme : l’art devient alors un outil de transformation sociale avec lequel on peut s’engager, s’instruire, se mobiliser et se reconstruire. C’est dans cette logique que s’inscrit, depuis 2017, le projet Re-Création en mettant l’Art au service de la santé. Il a vocation à utiliser la danse comme un outil d’émancipation et un moyen d’expression permettant aux personnes ayant subi des violences d’extérioriser leurs traumatismes et de s’en libérer.

C’est pour continuer en ce sens que LOBA a élaboré un nouveau projet autour de la photo. Une photographe, Elodie Guignard, capturera le mouvement et l’image de ces bénéficiaires lors des ateliers de danse comme thérapie conduits par LOBA au sein de l’association IKAMBERE.  IKAMBERE accueille des femmes atteintes du VIH et en situation de vulnérabilité de par leur parcours souvent précaire et migratoire. L’objectif est de leur permettre de se ​“reconstruire” par l’image et l’écriture​, de se réapproprier leur corps, leur image et leur histoire, en écho à la réappropriation du corps effectuée lors de la danse. Des ateliers d’écriture seront ainsi menés en lien avec les temps de prise de vue. A partir d’une photo sélectionnée, elles pourront se raconter en choisissant de narrer une histoire fictionnelle ou réelle.

Enfin, pour sublimer ce travail, en juin 2021, une exposition et un catalogue composés d’une vingtaine d’œuvres présentées sous forme de diptyque photo / texte les mettront en lumière auprès du grand public. Les deux productions seront perçues ici comme indissociables : le corps et son interprétation. Capsule d’Art est fier de contribuer à la mise en oeuvre de ce beau projet.

LOBA est née d’une rencontre artistique et d’un partage de valeurs communes entre le danseur Bolewa Sabourin et le docteur en économie William Njaboum. En 2016, Bolewa Sabourin rencontre le Dr Denis Mukwege, gynécologue-obstétricien congolais, Prix Sakharov 2014 et Prix Nobel de la Paix 2018. Le constat de ce dernier est sans appel : la psychothérapie classique ne fonctionne pas sur les survivantes du viol utilisé comme arme de guerre à l’Est de la République Démocratique du Congo. Il propose donc d’utiliser d’autres outils comme la danse ou le chant afin de libérer la parole. Inspiré de ce constat et des femmes rencontrées à l’hôpital Panzi du Dr Mukwege, le projet Re-Création by LOBAné en 2017.
© Association LOBA