Rencontrer l’oeuvre d’art au Couvent de la Tourette – Le Corbusier

Rencontrer l’oeuvre d’art au Couvent de la Tourette – Le Corbusier

Projet distributeur | Axe du projet : réception artistique | Nature du projet : soutien à la mise en place de visites médiatisées | Année 2020-2021

CAPSULE RÉCEPTION ARTISTIQUE :
Soutien à la mise en place de visites médiatisées du Couvent de la Tourette, bâtiment conçu par Le Corbusier et de l’exposition de Caroline Duchatelet pour des publics en souffrance.

« L’artiste nous prête ses yeux pour regarder le monde. » Shopenhauer

L’objectif de ces visites médiatisées (et non commentées) est de permettre à des publics qui traversent une étape difficile dans leur vie d’être en présence d’œuvres modernes ou contemporaines, de faire émerger une émotion et d’essayer de mettre en mots ce qui est ressenti, de partager, d’échanger. Donner du temps à l’œuvre pour qu’elle se révèle, prendre le temps de découvrir et d’aller au-delà de la première impression.

La réception artistique ou la rencontre avec une œuvre d’art, c’est l’opportunité d’en être profondément bouleversé, ému. L’effet cathartique d’une œuvre, l’émotion esthétique qu’elle provoque offre une ouverture au monde, une nouvelle manière de voir, de penser et de panser des blessures psychiques. Rencontrer l’œuvre, c’est se rencontrer.

« Par expérience j’ai remarqué que lorsque le visiteur prend du temps pour recevoir l’œuvre et se recevoir d’elle, qu’il se met à l’écoute de l’œuvre mais aussi de ce qu’il ressent et reçoit, un contact se crée entre lui et l’œuvre et il en ressort grandi. » confie le frère Marc Chauveau, commissaire des expositions.

Les visites seront axées sur le bâtiment, véritable œuvre d’art mais aussi sur l’exposition de Caroline Duchatelet (11 oct.– 10 janvier 2022). Caroline Duchatelet filme les aubes. Son œuvre, intimiste, invite à prendre le temps de voir. Des apparitions que nos pensées nous empêchent de percevoir.

Capsule d’Art soutient ainsi une dizaine de visites chaque année.

Des partenariats sont mis en place avec Forum Réfugiés, Notre-Dame des Sans-abris, l’association Prox’cité ou encore les maisons rurales et familiales du territoire.


Le couvent de la Tourette et les expositions d’art contemporain

Répondant à l’invitation du père Couturier et du Chapitre provincial des Dominicains de Lyon, Le Corbusier élabore à partir de 1953 un projet de couvent suivant les souhaits de la communauté́ pour « loger cent cœurs et cent corps dans le silence. ». Il met en œuvre ses « cinq points de l’architecture moderne » et les proportions du « Modulor ». Le chantier débute en 1956 et le couvent est inauguré́ en octobre 1960.

Le couvent fait l’objet d’un classement au titre des « Monuments historiques » depuis 1970. Il est également labellisé « Patrimoine du XXe siècle ». De plus l’œuvre architecturale de Le Corbusier est inscrite depuis juillet 2016 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que « contribution exceptionnelle au mouvement Moderne ».

Le Couvent de La Tourette est un lieu ouvert qui accueille des publics divers venant le visiter ou y séjourner. Depuis près de quatre décennies, des colloques portant sur des questions liées à l’architecture, à l’art, aux sciences humaines et à la philosophie y sont organisés. À cela s’ajoute depuis 2009 l’organisation d’expositions d’art contemporain, lesquelles sont intégrées tous les deux ans au programme de la Biennale de Lyon.

 

Ce qui est entrepris à La Tourette est absolument unique sur la scène artistique française. La vocation du lieu permet en effet de mettre en exergue ce qui fait sa spécificité́ : la singularité d’une alliance qui unit architecture corbuséenne — archétype de l’architecture moderniste —, vie religieuse, vie quotidienne et art contemporain. Les expositions de ces dernières années ont démontré́ combien le dialogue entre l’architecture et l’art est juste. Il en résulte un renouvellement du regard, à la fois sur l’édifice lui-même et sur les œuvres qui y sont exposées. Cette articulation entre un lieu spirituel vivant, la qualité́ architecturale du couvent et la qualité́ artistique des œuvres choisies font de chaque rencontre une expérience unique. Les œuvres n’y sont plus exposées mais « habitent » le couvent, qui est un lieu de vie.

Expositions précédentes :
François Morellet, Véra Molnar, Alan Charlton, Anne et Patrick Poirier, Philippe Favier, Anish Kapoor, Lee Ufan, Geneviève Asse, Michel Verjux, Anselm Kiefer et Le Mural Nomade en 2020.

Un des objectifs de ces expositions est de rendre l’art contemporain – souvent perçu comme réservé à une élite initiée – accessible à un large public qui regroupe plusieurs types de visiteurs.

 

 

© Caroline Duchatelet, 25 mars, vidéo
© Couvent de la Tourette
Couvent de la Tourette – Route de la Tourette 69210 Eveux (Ain)
Site : www.couventdelatourette.fr