S’inviter à la contemplation de la beauté : pourquoi est-ce un remède?

S’inviter à la contemplation de la beauté : pourquoi est-ce un remède?

S’inviter à la contemplation de la beauté : pourquoi est-ce un remède?

Samedi 17 avril dernier, l’association L’invitation à la Beauté soutenue par Capsule d’Art a organisé une visio-conférence sur le thème : « S’inviter à la contemplation de la beauté : pourquoi est-ce un remède? »
Cette rencontre a été animée par Lorraine Rossignol, journaliste au Télérama.

Les invités y évoquent l’importance et l’impact des prescriptions culturelles sur notre santé. L’événement esthétique est un sentiment partagé de la beauté profondément intime. Georges Braque la perçoit : « L’art est une blessure qui devient lumière ».

Le récent rapport de l’OMS du 11 novembre 2019 (900 publications scientifiques) confirme que l’art est un remède tant au niveau préventif que curatif. Il n’est donc pas artificiel mais toujours essentiel.

Les invités : 

Laure Mayoud, fondatrice et vice-présidente de l’association qui nous fait part de l’avancée des recherches.
« Les prescriptions culturelles, de douces invitations à la beauté ».

Pierre Lemarquis, neurologue et président de l’association.
« L’art qui guérit »

Nathalie Bondil, vice-présidente du Conseil des Arts du Canada
« La muséothérapie : les musées, outils pour la santé publique »

Jean-Marie Exbrayat et Claire Brun, professeurs de biologie
« Senteurs au regard de l’évolution biologique ».

Agnès Pïessat, ancienne patiente en médecine interne à l’hôpital Lyon Sud
« L’envol sur les ailes de l’art »

Marion Stefanovic, cadre de soins en médecine interne
« L’artothèque et la poétique s’invitent en médecine interne »